Journée mondiale de l’eau 2020 – l’eau et le changement climatique

Ce 22 mars 2020, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, CLIMESPACE vous présente sa stratégie pour la résilience du réseau face à la recrudescence des phénomènes de crue et inondation.


Sur le thème « l’eau et le changement climatique », cette édition 2020 de la Journée mondiale de l’eau nous invite à nous interroger sur l’aggravation des événements extrêmes hydrologiques dans un contexte de changement climatique.


Inondations, sécheresse, pollution, santé… : l’eau est un des enjeux clés dans les stratégie d’atténuation et d’adaptation aux effets du dérèglement climatique.


La France est un des pays les plus menacés par l’augmentation du  risque d’inondation fluviale. En 2018, le Centre Européen de Prévention du Risque Inondation estime que « le coût moyen annuel des inondations fluviales, estimé actuellement à 7 milliards d’euros, pourrait atteindre d’ici 2100 plusieurs dizaine de milliards, voire, dans l’hypothèse les plus pessimistes, 100 milliards à la fin du siècle. ».


La ville de Paris se situe en Territoire à Risques importants d’Inondation de portée nationale. Pour en savoir plus sur les mesures prises par la Ville pour faire connaitre les risques et s’en protéger, une page dédiée est disponible sur le site paris.fr.


En tant que concessionnaire de la Ville de Paris en charge du réseau de froid urbain, CLIMESPACE dispose d’un Plan de Protection Contre les Inondations (PPCI). Chacun des sites de production du réseau est doté de ses propres dispositions en cas d’inondation et est conçu avec des protections contre les risques de crue de Seine (portes étanches etc.). Sauf coupure d’alimentation électrique, incident ou risque majeur causés par la crue, ou consigne des Autorités, CLIMESPACE pourrait assurer une livraison d’énergie frigorifique tout au long d’une crue.


Néanmoins, à partir d’un niveau de Seine supérieur à 6 mètres station Austerlitz (crue décennale), CLIMESPACE pourrait prendre des mesures préventives pour mettre en sécurité les équipements du réseau les plus sensibles.


La résilience du réseau a pu être éprouvée à travers différents exercices de crise, en 2015 et en 2016 et en situation réelle lors des fortes crues de 2016 (6,10 mètres) et 2018 (5,85 mètres). Lors de ces deux événements, la production a été maintenue et les clients ont été alimentés.


Source : plaquette sensibilisation du CEPRI 

Revenir aux actualités