Climespace, leader du froid sur Paris

#
#

La production et le stockage

Les centrales de production d’eau glacée CLIMESPACE sont composées de groupes frigorifiques qui refroidissent l’eau glacée du circuit de distribution de 15°C à 5°C. Elles sont également constituées d’autres équipements tels que des pompes, des équipements électriques et organes de régulation.

Découvrez nos centrales :

Schéma centrale de production Climespace

La centrale LES HALLES : Implantation historique
Construite en 1978, elle était destinée initialement à fournir l’énergie frigorifique et l’électricité de secours au Forum des Halles. Aujourd’hui cette centrale est maillée au réseau Centre de CLIMESPACE et contribue à fournir l’eau glacée nécessaire au besoin de nos clients. D’importants travaux de rénovation ont été conduits entre 2004 et 2008.
Puissance frigorifique : 42 MW
La centrale des Halles dispose désormais d’une puissance de 42 MW délivrée par 10 groupes frigorifiques et d’un stockage d’énergie frigorifique.
De plus, cette centrale a la spécificité de produire de l’électricité de sécurité pour 2 réseaux électriques distincts : le Forum des Halles, le Musée du Louvre. Cette énergie est fournie par 5 groupes électrogènes.
La centrale CANADA : Zéro émergence
Les huit groupes frigorifiques sont installés dans un cylindre de 19 mètres de diamètre et 29 mètres de profondeur et sont refroidis par l’eau de la Seine. Une station de pompage permet de faire circuler l’eau de Seine au travers de cinq échangeurs à plaques après filtration. Ce circuit primaire de refroidissement ne fait l’objet d’aucune injection de produits chimiques. L’eau du circuit de refroidissement secondaire refroidit par la suite les groupes frigorifiques.
Puissance frigorifique : 52 MW
Les huit groupes frigorifiques totalisant une puissance frigorifique de 52 MW sont répartis en quatre lignes de deux groupes installés sur deux niveaux. Les deux groupes d’une même ligne fonctionnent en série : la température de l’eau est abaissée de 10°C à 6°C sur le premier groupe puis de 6°C à 2°C sur le second groupe, température délivrée sur le réseau.
N’utilisant pas de tour de refroidissement, cette centrale évite la consommation et le traitement de 500 000 m3 d’eau potable par an. Elle ne génère aucun panache de vapeur et supprime tout risque de dissémination bactérienne de type légionelles.
La centrale TOKYO : Environnement préservé
Située dans les sous-sols du Palais de Tokyo, cette centrale présente de nombreux avantages. La proximité de la Seine permet, en effet, de se dispenser de tours de refroidissement. Cette localisation favorable à la mise en œuvre d’une centrale refroidie par eau de Seine, a permis d’éviter la construction d’une centaine d’installations autonomes et autant de tours de refroidissement. L’environnement, tant au niveau de la qualité de l’air que de l’esthétique architecturale de ce quartier d’exception, est ainsi préservé.
Puissance frigorifique : 52 MW
Grâce notamment à une installation en mezzanine, la centrale occupe 2 200 m2 dans les sous-sols du Palais de Tokyo qui ont été créés par une excavation du vide sanitaire initial avec reprise du génie civil. Le musée dédié à la création contemporaine à ainsi pu conserver et exploiter l’ensemble de ses surfaces nobles. Cette unité comprend huit groupes frigorifiques d’une puissance totale de 52 MW à 0,7°C.
Les principaux atouts du site
– Absence de nuisances sonores grâce à une isolation spécifique
– Absence d’impact visuel en fonctionnement grâce à l’utilisation de l’eau de Seine
– Pas de circulation supplémentaire engendrée par l’exploitation du site
– Pas de modification architecturale du Palais de Tokyo
La centrale AUBER : Un chantier hors norme
La centrale Auber intégrée à la station du RER A a été mise en service en 2009. Cette centrale, d’une puissance de 24 MW, permet de faire face à la demande croissante de besoin en refroidissement du quartier central des affaires parisien.
Mutualisation des infrastructures :  L’implantation de cette centrale au cœur d’une gare à forte affluence n’a pu être possible que grâce à une mutualisation des surfaces techniques avec la RATP. La situation de cette centrale a rendu la réalisation de ce chantier particulièrement complexe : présence du métro, acheminement des matériels par rail et de nuit, etc…
Voir la vidéo
La centrale OPERA : Au cœur des Grands Magasins
Mise en service en 1994 cette centrale se situe dans les sous-sols des Galeries Lafayette.
La puissance de cette centrale réservée à la production d’eau glacée est de 33 MW. Elle comprend 9 groupes frigorifiques et un stockage de glace. La centrale Opéra possède un système de refroidissement par tours aéroréfrigérantes.
La centrale ETOILE : Gestion de la demande en pointe
La centrale Etoile est installée depuis 1999 dans les sous-sols du bâtiment de la SCOR situé Avenue Kléber. Fruit d’une transformation d’une unité de production autonome, elle est maillée au réseau Centre. La puissance frigorifique installée est de 8 MW. En 2006 elle a été entièrement rénovée et comprend 2 groupes froids. Cette centrale est refroidie par tours aéroréfrigérantes équipées de batteries vapeur anti-panache et s’inscrit dans les scénarii de gestion de la production en période de pointe et de fortes chaleurs.
La centrale BERCY : Desserte d’un quartier en mutation
Installée en 1993 dans le XIIème arrondissement à côté de la Gare de Lyon, cette centrale alimente le réseau Est dit réseau de Bercy. Celle-ci a été créée pour alimenter la zone Paris Rive Gauche (Zone d’aménagement située dans le 13ème arrondissement de Paris, autour de la Bibliothèque Nationale de France). La puissance installée est de 44 MW grâce à 7 groupes frigorifiques centrifuges. La centrale Bercy, comme les centrales Canada et Tokyo, est refroidie par l’eau de la Seine.
La centrale PNE-Philharmonie : Froid et géothermie
La Philharmonie de Paris et CLIMESPACE se sont rapprochées en 2011 afin d’étudier une solution de fourniture de froid et l’implantation d’une centrale dans le sous-sol de la salle de spectacle. La construction de cette nouvelle unité de production représente une double opportunité de pouvoir développer un nouveau réseau dans la zone de la Villette et d’opérer à plus long terme le maillage avec le réseau Paris Nord Est, pour des raccordements à hauteur de 12 MW au total. Sur ce secteur, la Cité de la Musique est déjà raccordée au réseau CLIMESPACE (800 kW).
Le stockage de froid Climespace

Le stockage d’énergie

Nos stockages permettent de répondre à des appels ponctuels et importants de puissance frigorifique. 
La nuit les besoins en froid étant plus faibles qu’en journée, les groupes frigorifiques continuent de fonctionner afin de produire de l’énergie frigorifique qui est stockée dans des bassins. La journée, ces stockages sont utilisés pour couvrir la demande de pointe.
L’énergie frigorifique peut être stockée sous deux formes: eau glacée ou glace. Cette dernière est plus avantageuse car elle permet de stocker plus d’énergie dans un volume donné.

  • Stockage d’eau glacée de la Tour Maubourg : Située au dernier niveau d’un parking, cette installation est composée de 13 bassins permettant de stocker au total 12 000 m3 d’eau glacée. Ce volume équivaut à une énergie de 90 MWh. L’eau est stockée à 3°C.
  • Opéra : Dans la centrale Opéra se trouve un stockage de glace d’une capacité de 320 m3 équivalent à 20 MWh.
  • Les Halles : La centrale des Halles dispose d’un stockage de glace équivalant à 30 MWh.